Si vous avez toujours rêvé de devenir ingénieur en contrôle de navigation aérienne, sachez que plusieurs critères sont très importants afin que vous puissiez exercer ce métier le plus correctement possible. C’est de ces points dont il va s’agir dans les lignes suivantes.

Généralités concernant le poste

En devenant ingénieur en contrôle de navigation aérienne, vous aurez l’obligation d’accompagner à distance les pilotes à chaque phase de vol. Pour cela, vous devrez les guider vers une zone géographique adéquate afin d’éviter le moindre accident. Il vous sera demandé d’assurer la fluidité et le respect de la feuille de route par tous les pilotes, que ce soit pour les décollages ou les atterrissages. Connaître l’itinéraire de chaque appareil afin de pouvoir intervenir rapidement en cas de besoin fait partie de vos prérogatives. Car force est de constater que la sécurité de l’avion et des passagers se trouve en partie entre vos mains.

Pour réaliser le travail, il est important que vous analysiez la situation sous tous les angles, un peu comme vous le feriez pour vos Jeux de Unibet afin de ne rater aucun pari. Faites-le avant de valider le départ et l’atterrissage d’un avion. Des équipements électroniques et informatiques vous permettront de localiser et dénombrer chaque avion qui se trouve dans votre zone. Le but est que vous puissiez être au fait de la progression et de l’altitude ainsi que de la vitesse de chaque appareil qui passe dans votre secteur.

Vous serez en contact permanent avec chaque pilote en plein vol ou sur la piste de décollage, mais aussi avec les ingénieurs des autres compagnies d’aéronautique. Vous pourriez dans certains cas être amené à modifier les plans de vol. Effectivement, une collision peut se produire à tout moment si l’ingénieur de contrôle de navigation se trompe dans ses décisions.

N’oubliez surtout pas de donner toutes les informations nécessaires aux pilotes pour ne citer que la vitesse du vent ainsi que les conditions atmosphériques au sol. En plus de cela, vous serez le seul à fournir le lieu et l’heure d’atterrissage de tous les appareils qui s’approchent du tarmac.

Les compétences et les savoir-faire d’un ingénieur en contrôle d’un navigateur aérien

Si vous comptez devenir un ingénieur en contrôle de navigation aérienne performant, notez bien que vous devriez avoir beaucoup de rigueur vu que vous serez en charge de la vérification du respect des procédures par les pilotes. Vous serez aussi amené à vérifier toutes les données qui vous seront transmises. Vous devriez aussi contenir vos émotions et rester calme en toute situation. Comprenez bien que chaque décision que vous prendrez peut avoir des impacts sur plusieurs vols. Ainsi, faites attention à ne pas vous précipiter ou vous mettre en colère, et restez zen pour prendre les meilleures décisions.

Un ingénieur chargé du contrôle de navigation aérienne doit être disponible à tout moment que ce durant les vacances scolaires ou les jours fériés, mais aussi les dimanches.

Prenez le temps de contrôler les indicateurs techniques avant de donner les instructions aux pilotes. De cette manière, vous n’aurez aucun mal à les guider. Avant cela, il est important d’obtenir toutes les données techniques afin d’en tirer une brève évaluation des écarts d’informations fournies par chaque pilote. Afin de faciliter la régulation du trafic, il est important que vous repériez la position de chaque avion au niveau des appareils de contrôle. De cette manière, vous saurez si tous les appareils suivent leur trajectoire et vous pourrez agir au cas où un problème se manifestait en plein vol.

Toujours intéressé par le métier d’ingénieur en charge du contrôle de navigation aérienne? Il y a un concours d’admission à passer et la chance est accordée trois fois.